Qui sommes-nous ?

Promouvoir l'alliance entre organisations syndicales de différents pays et entre celles-ci et les autres mouvements sociaux

Le Global Labour Institute Paris, initié en 2017, fait partie du réseau international des GLI. Ce réseau mondial vise à promouvoir l’alliance entre organisations syndicales de différents pays et entre celles-ci et les autres mouvements sociaux afin de soutenir le mouvement syndical mondial dans son but initial : être le moteur d’une transformation radicale de la société. Le GLI Paris est guidé par les valeurs et les principes du socialisme démocratique. Il est indépendant des partis et des gouvernements et lutte contre tous.tes les états réactionnaires et autoritaires.

Le GLI est une communauté de syndicalistes, dont beaucoup sont jeunes, de femmes, de nombreux pays et organisations, qui cherchent à construire le mouvement syndical de l’avenir, féministe, écologiste et anti-raciste.

Une majorité des institutions du syndicalisme international est anglophone et difficilement accessible aux syndicalistes ne parlant pas l’anglais. Face à ce constat, le GLI Paris se propose comme un espace d’échange francophone pour contribuer au renouvellement du syndicalisme transnational.

Le réseau international des GLI compte des organisations à Genève, Manchester, New York et Moscou L’orientation du GLI Paris s’inscrit dans le cadre adopté par le réseau international des GLI

Notre mission

Le GLI prône le développement de syndicats tout terrain comme outils de contrepouvoir de celles et ceux qui constituent la classe laborieuse mondiale.  Cela implique de considérer les besoins des travailleur.euses au travail, d’une part, mais aussi en dehors du travail.  Les syndicats doivent ainsi pouvoir lutter pour l’amélioration des conditions de travail, la santé et la sécurité au travail, mais aussi contre les expulsions, pour l’accès aux services publics de soins, l’accès à une alimentation de qualité, contre la gentrification raciale, le harcèlement sexuel… C’est cette forme de syndicalisme de lutte au croisement des identités de genre, de race et de la classe qu’il faut raviver et retrouver. 

Le décloisonnement des luttes constitue la condition nécessaire à la construction d’un mouvement syndical global unifié qui représente les intérêts des salarié.es mais également des indépendant.es, des travailleur.euses du secteur informel, des personnes migrantes, des chômeur.euses, des femmes et des personnes racisé.es, toutes les premières victimes du système capitaliste qui façonne les relations au sein de la sphère professionnelle comme de la sphère domestique.

Le capitalisme globalisé s’affranchit des frontières des états-nations à l’image du monde de la finance et des entreprises multinationales qui se placent au-dessus des lois et outils de contrôle démocratiques nationaux. Le mouvement syndical transnational est en lutte contre ce capitalisme globalisé. Le rôle du GLI Paris est de faciliter cette lutte en permettant la mise en lien et la construction d’alliances intersyndicales et inter-organisations à l’échelle transnationale. Cela passe notamment par le partage d’informations et d’expériences entre organisations,  la construction de relations de confiance entre militant.es locaux de différents pays, la création de coalitions alliant syndicats et mouvements citoyens, la formation, la production d’idées ; autant d’éléments visant à outiller les organisations francophones et alimenter les agendas politiques internationaux communs.

C’est cette forme de syndicalisme de lutte au croisement des identités de genre, de race et de la classe qu’il faut raviver et retrouver. 

Lutter ensemble à l’échelle transnationale 

Pour mettre en œuvre notre vision politique, le GLI Paris organise tous les deux ans une université syndicale internationale rassemblant plus d’une centaine de syndicalistes francophones. En 2020, le GLI Paris a lancé deux groupes de travail thématiques qui rassemblent les acteur.trices du réseau. 

Justice climatique, Justice sociale

En lien avec le Trade Union For Energy and Democracy New York et en favorisant les alliances entre syndicats et organisations environnementales, le GLI Paris veut garantir que le changement climatique, menace existentielle pour la vie sur terre, ne soit plus en marge de l’agenda syndical des organisations francophones.

Des leviers d’actions transnationales pour gagner

Le GLI Paris en lien avec des chercheur.ses a commencé un travail recensant les conditions de l’action directe transnationale en favorisant le partage d’expériences, la diffusion d’histoires de luttes victorieuses, et le partage de de méthodes et outils entre organisations francophones pour mener des campagnes globales.

  Evènements à venir 

  • Syndicats et organisations environnementales francophones : faire front commun face à l’urgence de la crise climatique et sociale 
    Réunion intersyndicale transnationale, Jeudi 22 octobre 2020, Paris
  • Publication du livret « Leviers d’actions transnationales pour gagner »
    Mercredi 2 décembre 2020
  • Université du GLI 2021

Réseau transnational des GLI

Le GLI Genève possède une impressionnante bibliothèque multilingue de livres et d’articles sur les syndicats et les mouvements socialistes à travers le monde. Le site Web est une mine de ressources importantes avec plus de 6 000 articles en cinq langues. Créée en droit suisse par Dan Gallin en 1997, le GLI Genève a aidé de nombreuses organisations de travailleur.euse.s au cours de sa vie.

Le GLI Manchester a initié les International Summer School et travaille en étroite collaboration avec l’ITF (International Transport Workers ’Federation) et WIEGO. Actuellement, il coordonne le réseau GLI. Le GLI Manchester a été fondé en 2010 en coopération avec les succursales Suisse et Américaine.

GLI New York a été créée en 2005, à l’origine au sein de l’ILR School de Cornell University, pour travailler avec des syndicats aux États-Unis et à l’étranger dans le développement de solutions à certains des principaux défis sociaux, économiques et environnementaux. Il porte le nom de CUNY School of Labor and Urban studies.

CUNY a initié le Trade Union For Energy and Democraty (TUED) New York 

Le TUED est une initiative syndicale mondiale multisectorielle visant à faire progresser la direction et le contrôle démocratiques de l’énergie de manière à promouvoir des solutions à la crise climatique, à la pauvreté énergétique, à la dégradation des terres et des personnes, et à répondre aux atteintes aux droits et à la protection des travailleurs. Le TUED fait partie du Global Labour Institute Network.

Le centre de recherche et d’éducation Praxis, basé à Moscou, a rejoint le réseau GLI en 2013. Le centre Praxis est un collectif indépendant et bénévole, fondé en 1998 par des universitaires et des militants des mouvements sociaux regroupés autour de la bibliothèque publique Victor Serge.

Créé en 2018, GLI Bogotá rassemble de jeunes dirigeants de syndicats et de groupes d’activistes sociaux – des groupes pour les droits des femmes, des Afro-Américain.e.es et des Amérindien.ne.s pour discuter et éduquer sur les problèmes auxquels l’Amérique latine est confrontée aujourd’hui.