Naissance d’un laboratoire de réflexion autour des stratégies à mener contre les multinationales

La première université intersyndicale francophone s’est tenue à la Bergerie de Villarceaux en Ile de France du 20 au 22 novembre 2017. 98 représentants syndicaux, chercheurs et acteurs associatifs issus de 15 pays se sont réunis pour penser le rôle des organisations syndicales dans la transformation de la gouvernance mondiale.

Au cours de cette rencontre, les participants ont réfléchi à la manière de travailler ensemble à la mutualisation de leurs outils, à la capitalisation de leurs expériences et à la mise en œuvre de projets communs. Trois thèmes ont notamment été abordés :

  • Le développement des alliances intersyndicales transnationales : A partir d’exemples concrets de luttes transnationales, les participants se sont penchés sur les enjeux de la coordination transnationale dans l’amélioration des conditions de travail et du pouvoir des syndicats.
  • Expérimenter de nouvelles formes de syndicalisation : Les discussions se sont poursuivies autour de la syndicalisation des travailleurs issus des secteurs les plus éloignés des syndicats, tels que les coursiers à vélo ou encore les femmes de chambre. Ces échanges ont permis de comprendre les victoires obtenues, les difficultés surmontées et les défis à relever.
  • Décloisonner les luttes syndicales : Les participants ont également pu réfléchir aux alliances possibles entre le mouvement syndical et les autres mouvements sociaux (syndicats et associations de consommateurs, syndicats de quartier…).

L’université intersyndicale francophone, a également permis de aux participants de se rencontrer et ainsi de faire grandir le mouvement syndical et de préparer les luttes à venir.

Soutenez nous :

Laisser un commentaire